Assurance

Types d’assurance vie

Avez-vous le bon produit d’assurance? Payez-vous trop cher? Avez-vous le bon montant d’assurance? Cet article peut vous éclairer.

Assurance temporaire

L’assurance temporaire est le produit ayant les primes les moins dispendieuses sur le marché. Ce type d’assurance permet de couvrir un risque pendant un nombre d’années généralement de 10, 20 ou de 30 ans. Le produit est moins cher puisque les primes augmentent à tous les renouvellements (10, 20 ou 30 ans). La compagnie est cependant obligée d’approuver le client au renouvellement et ce, sans preuves médicales. Généralement, l’assuré va couvrir un nombre d’années donné et annulera le contrat lorsqu’il n’en aura plus besoin (par exemple, lorsque les enfants seront autonomes, lorsque les dettes seront faibles). Ce type d’assurance peut être sous forme d’assurance-vie conventionnelle ou d’assurance hypothécaire. La principale différence est que le capital assuré (montant versé au décès) de l’assurance-vie hypothécaire diminue à mesure que le solde de l’hypothèque diminue alors que le capital assuré de l’assurance vie conventionnelle ne change jamais.

 

Assurance permanente

L’assurance permanente permet de couvrir un risque permanent. Il est évident que les primes sont plus élevées étant donné que la compagnie va inévitablement être obligée de débourser le montant du capital assuré. Il y a deux principaux types d’assurance permanente, soit la vie entière et la vie universelle. La vie entière peut généralement prendre la forme d’une prime qu’on paie pendant 10, 15, ou 20 ans. Par la suite, la police est libérée (aucune prime à payer) et la personne demeure assurée. La vie universelle est plus flexible dans le sens où les primes peuvent être fixes ou croissantes. Il y a aussi une composante d’épargne libre d’impôt qui est possible avec ce produit. À titre d’exemple, l’assurance permanente peut être intéressante pour des gens qui désirent laisser un héritage à leur succession.

 

Analyse de besoins

La première étape avant de souscrire à une assurance-vie est de compléter l’analyse de besoins financiers avec votre conseiller. Cette étape est une façon de déterminer le besoin réel en matière d’assurance-vie. Il faut notamment tenir compte des actifs qui seront liquidables au décès, des passifs, des derniers frais, et des besoins de la famille (par exemple : les études des enfants, combler la perte de revenus du défunt). Cette étape est primordiale pour que les besoins de l’assuré soient bien comblés mais aussi pour éviter que celui-ci soit sur-assuré et qu’il paie des primes inutilement.

 

Conclusion

Il est important de réviser votre dossier d’assurance lors de changements dans votre vie (naissance, endettement, nouvel emploi, autonomie des personnes à charge etc.). Vous ne perdez rien à venir rencontrer un spécialiste indépendant qui aura des solutions avantageuses pour vous.